En marchant sur la route
  Cette Femme Que J'ose
  J't'ai rien demandé
              LIVE STUDIO  
  J't'ai rien demandé
  J'veux du Glucose
  Papiers magiques
  Noir
  Ici et Maintenant
     
Cette Femme Que J'ose

Je ne veux rien de toi et pourtant je voudrais
Ce baiser délicat qu'on pourrait se donner

Révéler les non-dits, délicieusement tus
Relever les défis de ta bouche têtue
M'approcher de ta peau comme un jeune animal
Décider sans un mot d'égratigner le mal

Ton souffle in extremis glisserait sur mes dents Magicien du délice ou coupable innocent

Tes mains en amoureuses taquineraient mes lèvres
Pour finir bienheureuses se moquant de nos fièvres
Sur mes mains mariées, prêtes à s'émouvoir Indécentes au plus vrai, prestes à se mouvoir

En lisse mousseline et voiles aériens
Pour draper trop féline une envie de divin
je ferais mon habit de mante religieuse
Éprise à la merci des amours ombrageuses
Des clairs obscurs taquins tapisseraient de doux
Notre appétit païens à caresser les loups
Je gagnerais du temps sur le temps qui nous veut
A n'être des amants que du bout de nos yeux

Gardez moi d'oublier la folle farandole
Des jardins aux secrets pathétiques et drôles
Je veux jusqu'à très loin rêver des belles choses
Accompagner demain cette femme que j'ose

Régine Vidal